Séoul

Séoul est une gigantesque ville moderne où l’on se sent bien.

 

Séoul est une ville attachante avec des quartiers très divers où le modernisme le plus actuel côtoie la tradition encore vivante.

Vue de Seoul depuis le village Hanock de Bukchon

Vue de Seoul depuis le village Hanock de Bukchon

Comment visiter Séoul lorsque l’on n’a que quelques jours ?

Cette immense métropole de 11 millions d’habitants peut bien sûr s’approcher de bien des façons.
Au sud de la rivière des grands ensembles de tours très rapprochées présentent un habitat assez peu avenant. On y trouve aussi les quartiers qui ont été développés pour les JO de 1988 et le quartier d’affaires Gangnam, très chic, très cher, très huppé, rendu célèbre par la chanson de réputation mondiale.

Pour un premier contact, Bukchon est une ballade très agréable. Ce vieux village sur une hauteur est devenu un desquartiers chics de Séoul où les vieille demeures restaurées accueillent les nouveaux riches. Il offre aussi des vues superbes sur les édifices récents à l’architecture la plus contemporaine entourés des restes d’un tissu urbain plus ancien qui accueille une infinité de petits commerces et des restaurants innombrables.

Le « centre Ville » est au Nord. à partir du Palais De Gyeongbokgung la très large avenue Sejongno conduit jusqu’à l’Hôtel de Ville d’architecture discutable.
L’avenue traverse la Place de Gwanghwamun où l’on trouve La statue du roi Sejong le Grand créateur de l’alphabet coréen (le Hangeul).

Plus loin,la statue en bronze de l’Amiral Yi Sun-Shin de 17 m de haut célèbre un héros national, grand stratège contre les japonais au XVIè siècle. Il a développé une marine invincible développant notamment une sorte de cuirassé,il remporta une légendaire victoire en 1598.Il est respecté comme une très grande figure nationale coréenne.
L’avenue est encadrée de très grands immeubles ambitieux qui marquent désormais les quartiers d’affaire, les ambassades et le tourisme de luxe dans toutes les grandes villes du monde. Pour autant l’ensemble ne manque pas d’allure et signale en effet que la Corée du Sud est une des économies les plus prospères d’Asie.
Perpendiculaire à cette voie triomphale partent vers l’Est de grandes avenues avec quantité de commerces et de centres commerciaux.

Plus charmante, la promenade de la rivière Cheonggye aménagée avec talent permet de cheminer au ras de l’eau sur une bonne partie du centre. Il s’agit d’un réaménagement terminé en 2005 qui a permis de ressortir une rivière enfermée sous une autoroute et dont les berges on été organisées pout les piétons.

Mais la visite de Séoul comporte surtout de magnifiques palais.

Attention de ne pas confondre les noms !

 – Gyeongbokgung,(Palais du bonheur radieux) le premier palace construit par la dynastie Joseon lorsque Yi Seong-gye (1335-1408), le fondateur de la dynastie installe la capitale à Séoul. Terminé en 1395.
Changdeokgung et son jardin secret.
Gyeonghuigung (Le Palais de la félicité radieuse)
Deoksugung (Le Palais de la longévité vertueuse)
– et bien d’autres.

Changdeokgung, construit en 1405 fut – évidemment – incendié durant l’invasion japonaise en 1592 et restauré en 1611. C’était le palais principal des rois de la période Joseon.
Il est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.
Changdeokgung comporte à l’arrière un superbe jardin très joliment dessiné : le jardin Huwon (Jardin secret) avec des plans d’eau et des pavillons d’une grande délicatesse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *