Les Comptoirs français des Indes

Les cinq comptoirs français des Indes

La Compagnie des Indes orientales est une compagnie commerciale créée par Colbert en 1664 dans l’esprit des Compagnies anglaises et hollandaises.
Elle connaî,t dans le Deccan, un certain succès. La plus grande partie de l’Inde du Sud se retrouve sous influence française dans la première moitié du XVIII° s.
Mais en 1763, au traité de Paris, la France perd ses territoires en Inde. Il ne lui reste plus que les cinq comptoirs de Pondichéry, Karikal, Yanaon, Mahé et Chandernagor, qu’elle conservera sous la forme des Établissements français de l’Inde jusqu’en 1949. (Bon article dans Wikipédia)

On trouve à Pondichery une ambiance particulière dans certaines rues avec de jolies maisons en bois, une église et une rue Saint-Louis, pas banale en Inde !

A Mahé nous avons visité une ravissante école française.

Un peu partout en Inde, les rares personnes qui parlaient quelques mots de français nous ont dit les avoir appris à Pondichery.

 

 

 

 

 

PONDICHERY
PONDICHERY
PONDICHERY
L'école française
MAHÉ
L'école française
MAHÉ
L'école française. Au tableau : "Le travail est un trésor".
MAHÉ
L'école française
MAHÉ
L'école française. Les institutrices.
MAHÉ
L'école française. Les maîtresses en sari.
MAHÉ
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *