Chili, désert de l’Atacama

Désert de l’Atacama : des paysages à couper le souffle.

CHILI - La Vallée de la Lune

CHILI – La Vallée de la Lune

Le Chili, plus de 4000 kms du Nord au Sud. Il faut bien choisir. On dit que la Patagonie, à l’extrème Sud, offre des panoramas extraordinaires quand il fait beau ; il fait beau rarement !

Nous avons choisi le Nord du Chili et le désert de l’Atacama. En fait de paysages à couper le souffle on est servis.

A trois heures d’avion de Santiago du Chili, Calama est déjà en plein désert à plus de 2000 m d’altitude. Il faut encore deux heures de voiture pour atteindre San Pedro de Atacama situé à 100 kms au Sud-Est. La route passe par la Vallée de la Lune bien nommée car le paysage est absolument lunaire et néanmoins somptueux. Il faudra revenir car on se doit de voir ici le coucher du soleil.

Autour de San Pedro de Atacama

San Pedro est une petite ville coloniale de 5000 habitants environ. Une oasis dans le désert de l’Atacama. Elle constitue un des centres du tourisme dans cette région du Chili et attire donc des concentrations de routards qui dénaturent quelque peu son authenticité mais en s’éloignant un peu des établissement spécialisés on trouve de charmantes petites rues et des petites maisons entourées de jolis jardins.

Le salar d'Atacama est le plus grand du Chili

Le salar d’Atacama est le plus grand du Chili

De San Pedro on visite la réserve nationale Los Flamencos qui comprend notamment le vaste salar d’Atacama, le lac Miscanti et la Vallée de la Lune et constitue un ensemble de paysages incomparables. Le ciel est particulièrement bleu du fait de la pureté de l’air et de l’altitude. Le sol des salars est très blanc comme la neige au sommet des volcans. la terre est ocre dans la vallée de la Lune, totalement minérale, quasiment sans végétation. Toutes ces couleurs sont extraordinairement saturées et l’ensemble produit une sensation déstabilisante hors du temps.

Le salar est une immense étendue saumâtre formée par des eaux salées qui remontent du sous sol et s’assèchent du fait de l’air particulièrement chaud et sec de ce désert.
Le lac Miscanti dans lequel se reflète le volcan du même nom est un miroir sans ride.Tout est figé.

 Voir le site très complet de Chile Excepción

 

De Calama à Arica

Retour vers Calama pour rejoindre la route transaméricaine vers le nord. C’est ici la route n° 5. Très long tracé quasi rectiligne où l’on ne croise pas grand monde. L’oasis de Pica est bienvenue.

Tout à coup, au milieu du désert, une tache verte. De l’eau des arbres. Pica produit notamment des agrumes, des citrons pour le pisco sour.

A nouveau, la longue route vers le Nord d’où on peux voir d’étonnantes figures gigantesques tracées sur la montagne, parfois anthropomorphes,appelées géoglyphes.
On ne sait pas grand chose sur leur origine et moins encore sur leur signification sans doute religieuse. Il y en aurait plus de 5 000 au Chili. Certains archéologues affirment qu’ils ont été créés vers 500 à 900 après JC. Le Géant d’Atacama sur la route d’Iquique est particulièrement impressionnant.
(Un bon article sur le sujet ICI)

A Arica c’est l’extrême nord du Chili, proche de la frontière bolivienne que l’on va longer vers l’Est pour visiter le parc national Lauca.

L’extrème nord du Chili : le Parc National Lauca

Le Parc National Lauca offre des paysages de toute beauté Il couvre près de 140 000 ha entre la précordillière et l’altiplano à partir de 3.200 m d’altitude avec des sommets de volcans enneigés culminant à 6.342 m et une succession de lacs, de marais et de steppes.
On y rencontre des lamas,des vigognes et des alpagas et, dans la petite ville de Putre, des vielles dames en chapeau melon signe que l’on est proche de la Bolivie.

Chili » Chili
CHILI (27)
CHILI (28)
CHILI (29)
CHILI (30)
CHILI (31)
CHILI (32)
CHILI
CHILI (1)
CHILI (2)
CHILI (3)
Desert_de_l_Atacama(1)
Toconao

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *