Birmanie, Trek en pays Shan

A l’Est de la Birmanie, l’Etat Shan constitue une des grandes régions autonomes.

En Birmanie, la minorité Shan.

De Kalaw un train brinquebalant, antédiluvien, mais approximativement à l’heure, nous conduit en une demie heure au départ du trek.

Trek

Nous sommes sur un plateau aux environs de 1300 m ; il ne fera jamais excessivement chaud.
L’alliance des pins et des grands bambous est surprenante.On verra aussi des cultures en terrasses. Malheureusement la saison sèche ne nous permet pas de bénéficier du beau spectacle des rizières vert tendre. Sur certaines toutefois, on a planté des oignons en attendant la saison du riz.
Des pommiers ou des poiriers sont en fleur et, dans cette terre très rouge et très sèche, des femmes creusent des tranchées destinées à des plantations de manguiers.
Dans les villages, habités par des Palaung et des Pa-O, les maisons surélevées sont construites en bois et en bambou. Les cloisons sont faites de jolis panneaux de lanières de bambous tressées. Quelques rares maisons sont en parpaings.
Les gens sont toujours souriants, aussi curieux de nous que nous d’eux. Nous dormons chez eux ou dans des monastères.
Ces monastères sont partout. Dans un état pitoyable. Les décorations du toit sont en ferrailles rouillées. Ils accueillaient et instruisaient les enfants avant la généralisation de l’école publique. Aujourd’hui quelques poignées de moinillons fréquentent les lieux et récitent des mantras avec plus ou moins de conviction.

Trek en pays Shan

Trek en pays Shan

A travers pins, bambous et rizières, dans des villages Pa-O ou Palaung une superbe ballade sur une terre riche de latérite rouge.
Trek

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *